dimanche 24 mai 2009

Le Reiki et l'Église


L'Église reconnaît deux techniques de guérison: par la grâce divine et par le pouvoir de la nature. Comme on peut le lire ici, la conférence des évêques catholiques des États-Unis considère que le Reiki n'est pas scientifiquement fondé, donc qu'il ne guérit pas naturellement et qu'il n'est pas approprié pour les institutions catholiques, car il ne repose pas sur la grâce divine. Le premier argument s'appuie sur le fait que la communauté scientifique et médicale ne reconnaît pas cette approche thérapeutique. Mais c'est ignorer que plusieurs travaux de recherche tendent à monrer l'efficacité du Reiki (v oir ce post).

L'autre argument renvoie au fait que le Reiki ne ferait pas appel au pouvoir de guérison du Christ en s'appuyant sur la prière. Pour les évêques, le Reiki est une superstitution qui entraîne le fidèle dans la mauvaise direction. Ils considèrent que le Reiki est une technique qu'on peut apprendre à maîtriser. Mais c'est mal connaître le Reiki, qui se fonde aussi sur la foi et la prière. Le Reiki n'est pas une technique au sens où on l'emploie pour obtenir des résultats précis. Le reiki est une énergie qui est ouverte et rien ne permet de prédire le sens des résultats d'un traitement.

Une telle tentative de dénigrer le reiki s'inscrit dans la stratégie millénaire de l'Église de rejeter toute forme de salut spirituel qui lui est extérieure. C'est aussi représentatif des catégories de pensée de l'Église qui sépare le divin et la nature, le bon (Jésus) et le mal (les esprits auxquels feraient appel les superstitutions). Et si Dieu faisait partie de la nature? Si l'Esprit saint pouvait se déployer en dehors de l'Église catholique? Pourquoi le Reiki ne pourrait pas nous permettre de connecter avec le divin?

Pour plusieurs, il existe des entités spirituelles dont les intentions peuvent être bonnes ou moins bonnes. Lorsque nous travaillons avec les énergies spirituelles, il faut apprendre à discerner leur influence ou leur qualité vibratoire. Autant dans le reiki que dans l'Église, des esprits nuisibles peuvent se déployer. La meilleure protection consiste à demeurer dans l'amour et la pureté des intentions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire